aaaa2

Sourires d'enfants

Association de solidarité internationale créée en 1996

Don en ligne

LAOS
LAOS

Viêt-Nam

VIETNAM
VIET-NAM

29 écoles maternelles, scolarisation et suivi médical de plus de 10 000 enfants, élevages, accompagnement des villageois

C’est dans les hauts plateaux du centre du Vietnam qu’est née notre volonté d’engager une action en faveur des enfants, pour favoriser leur accès à la scolarisation, à l’hygiène et à la nutrition.

Bien qu’en plein développement économique, le Vietnam compte encore des régions rurales où les populations sont très pauvres et n’ont pas un accès suffisant à l’éducation, l’hygiène et la nutrition.

De 1996 à 2002, nous avons développé des projets dans les Provinces de Gialai et Kontum dans le centre du pays.

De 2003 à 2012, nous étions implantés dans les hautes montagnes de la Province de Phu Tho dans le nord du pays. Nous avons travaillé avec 25 villages. 

2018 : Sourires d'Enfants de retour au Vietnam !

Nous étions impatients de retrouver les villages de la Province de Phu Tho au nord du Vietnam où nous avions implanté des écoles dans 25 villages entre 2003 et 2012.

François, Volontaire de SDE, et Mai-Linh, interprète, ont sillonné les districts de Thanh Son, Tân Son et Yên Lâp à la rencontre des villageois. Enfants, parents et enseignants étaient très fiers de leur faire visiter leurs écoles, le plus souvent très bien entretenues.

Ces districts se sont développés : des infrastructures routières ont remplacé des pistes auparavant difficiles. Des villages inaccessibles au début des années 2000 sont facilement joignables aujourd’hui, permettant à des enfants de hameaux isolés d’être scolarisés.

Le bilan de la mission est très positif : 19 écoles fonctionnent dans de très bonnes conditions, elles ont pour certaines été agrandies et ont bénéficié d’aménagements par les autorités. 5 écoles petites et enclavées ont été annexées à des établissements plus grands et plus centraux.

Les visites médicales des enfants ont perduré et sont gérées par les centres de santé locaux.

Toutes les cantines fonctionnent et offrent chaque jour un repas aux écoliers. Plusieurs écoles ont un jardin potager.

De 2008 à 2012, nous avions soutenu les villageois par l’octroi de microcrédits. Ceci s’était révélé très positif, le dispositif a été repris par l’Union des Femmes, permettant ainsi le développement d’élevages de poulets et la plantation de thé.

Seuls les élevages de porcs n’ont pas survécu. Les cochons blancs, beaucoup plus fragiles que les petits cochons noirs, sont morts après avoir ingéré du manioc et autres tubercules.

Les autorités et les villageois nous ont accueillis avec plein de nouveaux projets ! Nous allons examiner différentes pistes et peut-être envisager de nouvelles actions.

A bientôt des nouvelles du Vietnam !!!